Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pétra Wauters

Une artiste trielloise nous fait découvrir ce musée si proche de nous


Depuis le 24 octobre 2009  jusqu’au 24 janvier 2010
Musée Maurice Denis à Saint-Germain-en-Laye.


Ranson (1861-1909), La Chambre bleue ou Nu à l’éventail
(vers 1891)


Le lieu d’exposition est superbe. Un prieuré, ancien hôpital fondé en 1680 par Mme de Montespan, favorite de Louis XIV afin d’aider les déshérités. Le parc qui l’entoure invite à la flânerie. On y découvre, entre autres, des sculptures d’Antoine Bourdelle et un ravissant théâtre de verdure.  Le peintre Maurice Denis y fit construire son atelier, puis s’installa en 1914 dans la vaste demeure.
On y découvre jusqu’au 24 janvier une centaine d’œuvres de son ami Paul RANSON mort il y a 100 ans. 




LE TALISMAN de Sérusier – Les NABIS


L’exposition  rend hommage à ce Peintre  né 1861 à Limoges dans une famille bourgeoise.  Paul Ranson a suivi des cours à l’Académie Julian. Une formation classique  jusqu’au jour où, se produira ce que l’on considèrera comme un petit  Miracle. En effet, en 1888, son ami Paul Sérusier, également peintre à l’Académie JULIAN  revient de Pont-Aven enthousiaste : « J’ai découvert la peinture »  clame-t il à ses amis. « Le talisman »  tableau de petite taille aujourd’hui au musée d’Orsay, est né de sa rencontre avec Paul Gauguin. Sérusier parle avec emphase du Maître qui le guidera dans la réalisation de cette œuvre, l’invitant à se libérer de la contrainte académique, de la peinture qui imite, au profit d’une volonté de synthèse. Il loue l’interprétation décorative et symbolique, l’utilisation de couleurs pures ou vives qui tendent à « exagérer » les visions de l’artiste. Autour de discussions passionnées, les Nabis allaient naître (en Hébreu : les prophètes) : Paul Sérusier, Ker Xavier Roussel, Henri Gabriel Ibels, Maurice Denis, Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Félix Vallotton, Jan Verkade, Paul Ranson… On retrouvera certains rapports dans leur art respectif cependant les tempéraments seront bien différents. Et à chacun son univers, chez ces post-impressionnistes, même tous s’intéressent à la lumière, à toutes formes de décorations (théâtre, illustration, affiches, tapisseries). Ils se passionnent aussi pour l’art japonais, les icônes et le symbolisme…Le groupe se dissout vers 1900 mais il aura joliment annoncé les recherches contemporaines de l’Art Nouveau, Paul Ranson en bonne place.

FANTASMES ET SORTILEGES
Hippogriffe, 1891, huile sur toile, 92 x 73 cm
L’exposition nous fait entrer dans l’univers de cet artiste à travers dessins, tableaux, estampes,  pour certains rarement ou jamais exposés. Ranson, sa famille et ses amis, Ésotérisme et satanisme, Christianisme, femmes sensuelles, femmes intimes, symbolisme décoratif,  nature symbolique,  Contes, fables et légendes. Des thèmes qui nous montrent à quel point l’œuvre de l’artiste est intimement liée à son histoire personnelle. Il ne connaîtra jamais sa mère, morte après sa naissance. L’image qu’il a de la femme en sera à jamais liée. Il épouse une petite cousine, France avec laquelle il jouait lorsqu’il était enfant. Ensembles, ils partageaient (déjà) des jeux de sorcellerie. Il attendra 14 ans avant d’avoir un enfant, et craindra de la perdre, la maternité étant pour Paul Ranson, synonyme de disparition.

Paul Ranson intrigue et nous trouble : On songe à « Hippogriffe » ou encore « La Visitation », « La sorcière et le chat », oeuvre d’une incroyable force et lumière,  « Suzanne et les Vieillards », faussement paisible. Ranson enchante, « Goûter dans les dunes », « le réveil ». Ranson sublime le quotidien « Les éplucheuses de pommes de terres », « Cinq femmes à la récolte », « La Puce ». Ranson séduit et envoûte tout à la fois : La sibylle », « La chambre bleue ». Pour ne citer que quelques œuvres. Des œuvres « accessibles », d’autres moins, car il faut bien avouer qu’il est parfois difficile de s'imprégner des différentes significations et appréhender ces œuvres parfois complexes. Toutefois la difficulté d’interprétation, souvent volontaire et inhérente au procédé symboliste, ne gâte  en rien notre plaisir. On est heureux de suivre des pistes.  Ici elles sont mythologiques, légendaires, là occultes, ésotériques et dans pratiquement toutes ces œuvres, on plonge avec facilité et volupté dans les décors, les motifs, évocation de l’art nouveau ou de l’art Japonais.

Voilà une fort belle exposition qui permet d’appréhender la carrière de ce peintre « fantastique ».

Pétra Wauters.


 Fantasmes et sortilèges

Informations pratiques :
Musée / jardin Maurice Denis
2 bis, rue Maurice Denis, 78102 Saint-Germain-en-Laye
www.musee-mauricedenis.fr  /  www.culture.yvelines.fr / 01 39 73 97 41
Du mardi au vendredi : de 10h à 17h30. 
Samedi, dimanche et jours fériés (sauf 1er janvier, 1er mai et 25 décembre) : de 10h à 18h30. 
Plein tarif : 4,50 € - Tarif réduit : 2,50 € - Gratuit chaque premier dimanche du mois.
 
Autour de l’exposition : 
Ateliers pour le jeune public, intermèdes théâtraux, film, soirée poétique, conférences, concert… PETITES PIECES THEATRALISEES
Des interventions théâtrales élaborées par une troupe de professionnels à partir des oeuvres et de la correspondance de l'artistes pour un regard décalé sur Ranson.

Les samedis après-midi, sauf les 26/12 et 02/01.
Les mercredis 28/10, 04/11, 23/12 et 30/12 après-midi.
Les jeudis 03/12 et 07/01 dans le cadre des nocturnes du musée.

CONCERT
Dimanche 29 novembre à 17h. Entrée Libre

NOCTURNES
Chaque 1er jeudi du mois, le musée est ouvert jusqu'à 21h.
Dans ce cadre, des visites commentées de l'exposition avec les commissaires sont proposées.
Les 3 décembre et 7 janvier, ces visites sont accompagnées d'interventions théâtrales.

Les 05/11, 03/12et 07/01, 19h à 21h
Tarif : 7€

VISITES CONFERENCES
Le Dimanche à 15h30
Tarif : 7€

ATELIERS

Durant les vacances de la Toussaint et de Noël, le musée propose des ateliers où se mêlent le conte, le graphisme, le travail de la couleur et les textes littéraires.

"Histoires de sorcières"
Un conteur fait revivre légendes bretonnes et sorcières dans un univers surnaturel.

Les 01/11, 27/12 et 03/01, 15h30-16h30.
A partir de 5 ans.

"Ma sorcière, ma bien aimée"

Les participants imaginent leur sorcière en s'inspirant du monde onirique de Ranson qu'ils recréent à leur manière à l'aide de fusains ou pastels.

Les 03/11, 04/11, 14h30-16h30.
A partir de 5 ans.

"Créatures magiques"
Création de cartes de voeux avec des créatures magiques.

Les 22/12, 23/12, 29/12, 30/12, 14h30-16h30.
A partir de 5 ans.

"Graine d'artiste"
Mini-stages de 3 séances pour explorer l'univers de Ranson en découvrant diverses techniques artistiques.

Les 22/12, 23/12 et 24/12 ou 29/12, 30/12 et 31/12, 14h-17h
A partir de 6 ans.
Tarif : 21 € les 3 séances

Tarifs des ateliers : 7€ la séance
Carnet de 10 activité : 50 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article