Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Petra Wauters

raoul.jpg«  Raoul » le nouveau spectacle de James Thierrée poursuit sa tournée triomphale.
Nous l’avons découvert au Théâtre de la ville  de Paris où il s’est produit du 19 décembre 2009 au 5 janvier 2010.
On a beau être prévenu, on n’en reste pas moins « scotchés » à son fauteuil ! Bouche bée… On redevient  des enfants devant l’intrépide James Thierrée et son monde fantastique à la fois imaginaire et tellement proche de nous. Il est là, prisonnier de sa tour, entourés d’objets insolites et pourtant familiers, drôle de décor en perpétuelle mutation, tout comme son étrange occupant qui se métamorphose à tour de bras avec sagacité pour échapper à son destin. Sera t-il rattrapé par ce dernier ? Il se bat le jeune homme. Avec lui-même, avec les éléments qui l’entourent. Séquences sombres et graves qui nous piquent en plein cœur alternent avec des joyeux tableaux, légers et drôles, burlesques et fantaisistes, à l’image de Raoul ou James, c’est selon.   Qu’il est beau ce saltimbanque, ce vagabond en haillons qui se heurte à son double, face à son miroir et au monde qui l’entoure ! Des créatures invraisemblables entrent en scène : Poisson géant et énorme scarabée métallique, sympathique éléphant de chiffons plus vrai que nature, gigantesque méduse agonisante, immense oiseau au squelette inquiétant.  Tous le bousculent et nous restons ébahis  : colères et coups de tête de Raoul, sans prise de tête, car le public l’a bien compris, Raoul n’intellectualise pas à outrance, mais propose juste ce qu’il faut pour que l’on s’interroge en prenant du plaisir.
Rien n’est dû au hasard, la machinerie bien huilée doit fonctionner au millimètre près. D’aucuns lui reprocheront le spectaculaire et les effets théâtraux incroyables, éléments nouveaux du spectacle et se sentiront plus proches du James Thierrée intimiste d’« au revoir Parapluie » ou encore la veillée des abysses ».  Mais tous reconnaîtront en « Raoul » la signature inimitable de James. Raoul est là où on ne l’attend pas, imprévisible, on le perd sur  scène, on le retrouve face à nous pour de savoureux moments de partage. Mais Dame solitude reprend ses droits. Il disparaît dans les airs, s’arrache à nous. C’est que l’homme a dans ses gènes tout un héritage. Le petit-fils de Charlie Chaplin pour être génial n’a pas oublié d’être lui-même, unique : acrobate, trapéziste, musicien,  danseur, mime, homme caoutchouc. Les tremblements et les savantes pirouettes sont à Raoul ce que la démarche chaloupée et les pieds en canard sont à Charlot. Et le monde peut bien s’écrouler, la tour peut bien s’effondrer, James s’accroche, Raoul décroche, s’envole au-dessus de nos têtes, et nous de le voir disparaître dans les hauteurs du théâtre, comme aspiré par une force surnaturelle. Un vent de folie souffle qui soulève les immenses voiles du décor. La musique nous étourdit. Puis le silence se fait.  Dans le public, un ange passe.
Rappels enthousiastes du public, James nous revient, plus léger et plus drôle que jamais. l’artiste nous aura enchanté au-delà de la représentation. Le spectre de Raoul/James  plane pour longtemps encore au-dessus de nos têtes.

Pétra Wauters

« RAOUL »
mise en scène, décor et interprétation James Thierrée  costumes, bestiaire Victoria Thierrée, son Thomas Delot, Lumières Jérôme Sa

JAMES THIERRÉE
2 mai 1974, naissance de James Spencer Henry Edmond
Marcel Thierrée à Lausanne, Suisse.
James Thierrée est le petit-fils de Charlie Chaplin, et baigne dans le monde du cirque dès l’âge de quatre ans en compagnie de ses parents : Victoria Chaplin et Jean-Baptiste Thierrée, créateurs du Cirque Bonjour. Il participait aux spectacles Le Cirque imaginaire puis Le Cirque invisible en y présentant entre autres des numéros d'acrobaties au sol, de trapèze, de bicyclette acrobatique. Il y apprend aussi la danse et le violon, et s'initie à la magie et au mime. Il suit ensuite une formation de comédien au Piccolo Teatro de Milan, à la Harvard Theatre School, au Conservatoire national supérieur d'art dramatique et à Acting International
Outre ses spectacles personnels, il a travaillé, au théâtre et au cinéma, entre autres sous la direction de Peter Greenaway, Bob Wilson, Coline Serreau, Raul Ruiz ou Benno Besson.

En 1998, il fonde sa propre compagnie, La Compagnie du hanneton. Il joue et met en scène son premier spectacle La Symphonie du hanneton mêlant théâtre, voltige, jonglage, acrobatie, contorsion, danse, chant lyrique, musique, dans un spectacle qui ne cesse depuis de faire le tour du monde. Ce spectacle reçoit le prix Adami en 2005 et récolte quatre Molières en 2006 (spectacle de théâtre public, metteur en scène et révélation théâtrale pour lui, costumes pour sa mère Victoria Chaplin Thierrée).

En 2003, il crée son deuxième spectacle, La Veillée des abysses.
En 2007, il est nommé au César du meilleur espoir masculin pour Désaccord parfait, et revient avec un nouveau spectacle, Au revoir parapluie, pour lequel il remporte le Molière du théâtre en région.

Spectacles :
     * 1998 : La Symphonie du hanneton
    * 2003 : La Veillée des abysses
    * 2007 : Au revoir parapluie
    * 2009 : Raoul (création au Théâtre de Namur - Belgique)

« Raoul » les Prochaines dates :
Espace des Arts de Chalon
71 100 Chalon sur Saône.

18 mai  au 20 mai 2010- Du mardi au jeudi de 20:00 à 21:30

Tarifs d'entrée :
- Tarif en prévente (plein tarif) : 23.8 €

Théâtre National de Nice,  du 3 au 9 juin. Promenade des Arts - 06300 Nice.
Du 03/06/10 au 08/06/10 à 19:30 :  Mardi, Jeudi
Du 04/06/10 au 09/06/10 à 20:30 :  Mercredi, Vendredi, Samedi
Le 06/06/10 à 15:00 :  Dimanche


Tournée internationale, Raoul sera présenté :
Du 19-31 oct 10 : Ucla Los Angeles
Du 5-14 nov 10 : Brooklyn Academy of Music New York
Du 23 nov-4 dec 10 : Abbey Theatre Dublin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article